Nous contacter

Ouagadougou

10 BP 344 Ouagadougou 10 BURKINA FASO : 1200 logements

Tél. : (+226) 25 36 15 25

Fax : (+226) 25 36 16 41

E-mail : info@rams-burkina.org 

Bobo-Dioulasso

BP 792 Bobo-Dioulasso

Tél : (+226) 20 97 75 65

E-mail : ramsbobo@fasonet.bf

Compteur de visites

 

Depuis le début de l’année 2016, la question de l’AMU occupe les espaces de discussion aussi bien dans l’agenda du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale qu’au niveau des organisations de la société civile.

 Après l’atelier sous régional MASMUT tenu du 23 au 27 mai 2016 sur la mise en application du règlement UEMOA sur la mutualité sociale et l’implication des mutuelles de santé dans la mise en œuvre de l’AMU au Bénin, Burkina Faso, Mali, au Sénégal et au Togo, suivi du plaidoyer auprès des autorités nationales (MFPTPS, Santé, Famille et action sociale) c’est le moment de renforcer les capacités des membres du réseau multi acteurs de protection sociale sur la loi portant régime d’assurance maladie universelle au Burkina Faso.

 Le RNMAPS est né en Avril 2014 de la volonté des mouvements sociaux actifs dans le domaine de la protection sociale avec pour objectif de mener des actions politiques pour leur participation dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques de protection sociale.

Pour préparer les différents plaidoyers, le RNMAP a réuni du 25 au 27 juillet 2016 à Ouagadougou dans la salle de réunion de la CNTB, 20 participants issus de 8 organisations que sont :

- RAMS/BF : Réseau d’Appui aux Mutuelles de Santé au Burkina Faso

- CNTB : Confédération Nationale des Travailleurs du Burkina Faso ;

- MUFEDE : Mutualités Femmes et Développement

- AZN/D : Association Zood Nooma pour le Développement

- CEAS : Centre Ecologique Albert SCHWEITZER

- ACT : Action Catholique des Travailleurs

- CSB : Confédération Syndicale Burkinabé

- UNPCB : Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina

-   RAJS  : Réseau Africain Jeunesses et Développement

Durant 3 jours, la loi votée le 5 Septembre 2015 par le CNT qui comporte 5 titres, 19 chapitres et 83 articles a fait l’objet de communication, d’explication pour permettre à tous les participants de se l’approprier et de sensibiliser leurs membres sur son contenu.

 La formation qui a été assurée par le Secrétaire Exécutif du RAMS/BF M. Patrice PAMOUSSO et la Chargée de la Formation et du Suivi Evalaution, Mme SOULAMA/BELEM Aissata Aisha a permis aux participants :

- d’avoir une meilleure connaissance du contenu de la loi sur le RAMU au Burkina Faso ;

- de comprendre les implications de cette loi sur la participation des mouvements sociaux en particulier les mutuelles de santé à la gestion de l’AMU ;

- D’avoir une meilleure connaissance des modalités de financement de l’AMU envisagées au Burkina Faso et également du processus de mise en application de cette loi et des textes d’application à prendre ;

La formation a renforcé les connaissances des participants sur le RAMU au Burkina Faso et permis d’éveiller les consciences sur les enjeux et défis pour l’opérationnalisation de l’Assurance Maladie Universelle avec l’implication des mouvements sociaux :

- L’adoption des textes d’application de la loi ;

- La création des organismes de gestion du RAMU ;

- La mise en place des phases pilotes ;

- L’opérationnalisation du RAMU ;

- La mise en place des instruments prévus dans le cadre de la réglementation UEMOA sur les mutuelles sociales (organe administratif de la mutualité sociale, le registre d’immatriculation, le fonds national de garantie des mutuelles sociales) ;

- L’articulation et l’intégration des programmes de gratuité, avec les mutuelles de santé, le RAMU et les autres systèmes de sécurité sociale ;

- L’adoption du plan stratégique de développement des mutuelles sociales ;

- L’appropriation des différents textes règlementaires des mutuelles sociales par les acteurs ;

- L’extension des mutuelles dans toutes les communes du Burkina et la mobilisation des partenaires techniques et financiers pour qu’elles jouent pleinement leur rôle en tant qu’Organismes de Gestion Délégués ;

- La mobilisation des ressources financières pour assurer le fonctionnement et la pérennité de l’AMU ;

- L’amélioration de la qualité de l’offre de soins sur toute l’étendue du territoire nationale, etc.

Au vue des défis et de l’importance de l’AMU pour les groupes cibles des mouvements sociaux, la necessité de renforcer la synergie entre les membres du réseau et les autres acteurs a été une résolution forte des participants à l’atelier.

 Pour conclure, on peut dire que la formation a été la bienvenue pour outiller les mouvements sociaux engagés pour le droits à la protection sociale dans la maîtrise des textes législatifs régissant l’AMU pour mieux se positionner dans ce processus en construction.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © RAMS-BURKINA 2016