Nous contacter

Ouagadougou

10 BP 344 Ouagadougou 10 BURKINA FASO : 1200 logements

Tél. : (+226) 25 36 15 25

Fax : (+226) 25 36 16 41

E-mail : info@rams-burkina.org 

Bobo-Dioulasso

BP 792 Bobo-Dioulasso

Tél : (+226) 20 97 75 65

E-mail : ramsbobo@fasonet.bf

Compteur de visites

 

Le lundi 23 février 2015 s’est tenue dans les locaux du RAMS une rencontre des partenaires Belges de MASMUT et ceux du Cadre de Concertation des Structures d’Appui aux Mutuelles (CCSAM) au Burkina Faso.

En rappel, les deux partenaires ASMADE et RAMS sont soutenus par des ONG Belges respectivement Solidarité Socialiste (SOLSOC) pour ASMADE et Solidarité Mondiale (WSM) pour le RAMS. Les organisations Belges sont réunies dans une plateforme appelée Micro assurance Santé, Mutuelle de Santé (MASMUT) en Belgique.

En 2013, MASMUT a accompagné les acteurs mutualistes en Afrique de l’Ouest dans l’élaboration de projets soumis à la DGD avec pour finalité de rendre les mouvements mutualistes forts, dynamiques et compétents et à même de contribuer d’une façon décisive à la mise en place et à la gestion d’une couverture universelle du risque maladie en Afrique subsaharienne. Au Burkina Faso c’est RAMS et ASMADE qui ont été soutenus dans l’élaboration d’un projet en vue de renforcer le CCSAM. Ce projet qui s’exécute de 2014 à 2016 a été accepté à hauteur de 244 442 euros soit 160 343 440 FCFA. 

La rencontre qui a regroupé les responsables du RAMS/BF et leur partenaires WSM et les responsables de ASMADE avec leur partenaire de SOLSOC a permis de :

  • passer en revue le planning opérationnel du programme CCSAM-MASMUT dont les activités phares en 2015 portent sur la relance du CCSAM ;

  • passer en revue le projet de convention de collaboration entre CCSAM et MASMUT pour la phase 2014-2016 ;

  • jeter les bases de la gestion proprement dite du projet pour atteindre les résultats ;

La rencontre a été un franc succès car toutes les parties sont engagées pour rendre la plateforme forte et capable de représenter le mouvement mutualiste auprès des autorités surtout dans un contexte de mise en place de l’AMU. 

Notons aussi que le CCSAM poursuivra son travail de plaidoyer pour la mobilisation des ressources d’une part mais aussi pour faire avancer les lois et politiques en matière de protection sociale au Burkina Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © RAMS-BURKINA 2016