La dernière session parlementaire de l’année 2014 a, à son agenda, l’examen du projet de loi sur l’assurance maladie universelle au Burkina Faso.

 Le mercredi 8 Octobre 2014 s’est tenue dans la salle de réunion de la commission de l’Emploi, des Affaires Sociales et Culturelles (CEASC) de l’Assemblée Nationale, une réunion pour recueillir les éventuelles observations et propositions d’amendements sur ledit projet loi.

 Présidé par le Président de la commission, la rencontre a réuni les acteurs mutualistes, des organisations de défenses des droits, etc.

 A tour de rôle, les structures d’appui ont pris la parole pour féliciter le gouvernement pour cette avancée avant de rappeler que le processus a été participatif depuis la mise en place du comité de pilotage, la tenue des concertations régionales, sectorielles et nationale. Ils ont également rassuré les élus de leur participation à tous les ateliers d’élaboration des avants projets de texte.

 L’unique observation porte sur la précision des mutuelles sociales comme organisme délégué dans la loi au même titre que la Caisse Autonome de Retraite des Fonctionnaires (CARFO) et la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

 En outre les recommandations suivantes ont été formulées :

Disponibilité du panier de soins ;

-  Limité à 20% le ticket modérateur ;

-  La mise à disposition de tous les textes d’application de la loi d’ici un an.