Nous contacter

Ouagadougou

10 BP 344 Ouagadougou 10 BURKINA FASO : 1200 logements

Tél. : (+226) 25 36 15 25

Fax : (+226) 25 36 16 41

E-mail : info@rams-burkina.org 

Bobo-Dioulasso

BP 792 Bobo-Dioulasso

Tél : (+226) 20 97 75 65

E-mail : ramsbobo@fasonet.bf

Compteur de visites

 

Le Réseau d’appui aux mutuelles de santé au Burkina Faso (RAMS/BF) a organisé du 29 au 31 mai 2012 des journées portes ouvertes à Ouagadougou sous le haut patronage de la première Dame Mme, Chantal Compaoré.

Après 13 ans d’existence le Réseau d’appui aux mutuelles de santé au Burkina Faso (RAMS/BF) veut mieux se faire connaître. Pour ce faire, il a ouvert ses portes au public du 29 au 31 mai 2012 à Ouagadougou. Le secrétaire exécutif du RAMS/BF, Patrice Pamousso, a indiqué que l’objectif de ces journées est de faire connaître, le RAMS, ainsi les partenaires techniques et financiers qui l’accompagnent.


Il a également précisé que ces trois jours seront l’occasion de sensibiliser les autorités nationales, les PTF et la population sur la mutualité de santé dans le contexte burkinabè. « Le RAMS, c’est surtout la volonté des associations mutualistes, celles pour qui il a été créé. Aujourd’hui, elles sont une trentaine avec plus de 25.000 bénéficiaires dans les différentes régions du Burkina », s’est exprimé le secrétaire exécutif du RAMS/BF, Patrice Pamousso. Il a fait savoir que les mutuelles, membres du RAMS mobilisent en moyenne 16 millions de FCFA par an à travers les cotisations et injectent plus de 10 millions de FCFA dans la prise en charge des dépenses de santé de leurs membres. Toutefois, M.Pamousso a révélé que malgré les efforts du RAMS, force est de reconnaître que plusieurs difficultés entravent leur développement. Il s’agit, entre autres, de la pauvreté des populations, de la qualité insuffisante des services de santé, de la non prise en compte de la mutuelle dans les plans locaux de développement de certaines localités et de l’insuffisance des moyens financiers. Par conséquent, tout le territoire national n’est pas couvert de mutuelles de santé. C’est pourquoi, Patrice Pamousso a salué l’initiative de l’Etat de mettre en place un système national d’assurance-maladie dans lequel les mutuelles de santé joueront pleinement leur rôle.


Le parrain des journées portes ouvertes, le Chef de délégation de l’Union européenne au Burkina, Alain Holleville se dit satisfait du travail que le RAMS mène sur le terrain. « Dans un pays où la couverture en matière de protection sociale est encore très faible et où l’accès financier aux soins de santé constitue un grand défi pour la plus grande partie de la population, la mutuelle de santé a un rôle très important à jouer », a-t-il laissé entendre.


Il a ajouté que pour rendre le RAMS plus efficace, l’Union européenne finance actuellement deux projets spécifiques qui visent à permettre au RAMS de mieux accomplir sa mission. Ancien membre d’une mutuelle dans son pays, l’ambassadeur de la Belgique au Burkina, Adrien Théatre, s’est dit convaincu que le développement des mutuelles de santé, leur professionnalisation et leur institutionnalisation sont essentiels dans la lutte contre la pauvreté. « Au Burkina, les populations doivent être davantage sensibilisées aux bienfaits du développement d’une assurance maladie pour tous sans exclusion des vulnérables », a-t-il plaidé. Il a par ailleurs reconnu que malgré les difficultés rencontrées sur le terrain, de réels progrès ont été enregistrés et que l’idée même du développement du mutualisme de santé n’est plus une utopie au Burkina.


La cérémonie de lancement a été aussi l’occasion de réaliser une visite d’exposition sur le travail du RAMS, de montrer le nouveau site Web de la structure et de lancer l’opération de don de sang qui va se dérouler durant les trois jours.

Raphaël KAFANDO

 (Sidwaya)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © RAMS-BURKINA 2016